Le général a disparu

À propos

Que se passe-t-il quand le Peuple se met en rage, et veut faire tomber le Prince qui le gouverne? C'est le thème de ce roman, Le Général a disparu. Il nous fait vivre la fameuse disparition du Général de Gaulle, le 29 mai 1968 à Baden-Baden, comme un thriller haletant, heure par heure, dans la tête du Général, ainsi que des protagonistes ambitieux, assassins, ou clochards épiques, qu'on trouve dans la coulisse (Pompidou, Foccart, Jobert, Monnerville, Mitterrand, Mendès France et tant d'autres).   Nourri aux meilleures  sources, Georges-Marc Benamou, au rebours de Histoire pieuse, nous fait entrer là où les historiens ne peuvent plus aller. Par brefs chapitres, nous sommes tour à tour, durant trois jours où se joue le destin du pays, au coeur de la tragédie que vit De Gaulle, ce roi Lear désespéré par la France  ; des intrigues politiques pour le remplacer ; du chaos au sommet du pouvoir ; et de ce mystérieux après-midi passé avec Massu qui va tout changer.... Un saisissant éclairage sur ce trou noir de notre histoire qui n'est pas sans résonner d'un écho particulier aujourd'hui...

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782246817895

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    240 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    242 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Georges-Marc Benamou

Essayiste et mémorialiste de François Mitterrand, Georges-Marc Benamou est l'auteur de plusieurs livres : Mémoires interrompus (Odile Jacob, 1996), Le Dernier Mitterrand (Plon, 1997), C'était un temps déraisonnable (Robert Laffont, 1999 et Pocket, 2002), Jeune homme, vous ne savez pas de quoi vous parlez (Plon, 2001), Un mensonge français (Robert Laffont, 2003), Si la gauche savait (entretiens avec Michel Rocard, Robert Laffont, 2005) et Le Fantôme de Munich (Flammarion, 2007). Le Dernier Mitterrand, dont il a co signé le scénario, a été adapté au cinéma en 2005 par le réalisateur Robert Guédiguian sous le titre Le Promeneur du Champ-de-Mars. Ancien conseiller pour la culture et l'audiovisuel auprès de Nicolas Sarkozy (2007-2008), il vient de terminer un scénario sur Arletty et sa liaison avec un officier allemand.

empty